Degrés symboliques des Gémeaux

degrés gémeaux

Interprétation des 30 degrés symboliques du signe des Gémeaux.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Degré 1 des Gémeaux (0 à 1)

Calendrier Thébaïque :
« Deux hommes qui se tiennent par la main. »
Caractère paisible.

Volasfera :
« Deux fleurs jaunes poussant à l’ombre d’un arbre luxuriant. »
Vie de sécurité, de paix et de prospérité. Le natif nouera des amitiés sincères et qui lui procureront des avantages et le succès. et avantageux. Il sera protégé par quelqu’un de plus grand que lui, dont l’influence sera grande et bienfaisante. Nature bienveillante, disposition confiante, et vie domestique heureuse et prospère.
Degré de sécurité.

Janduz :
« Deux enfants marchent main dans la main vers deux lys jaunes qui poussent sous un arbre au feuillage épais. »

Symbole Sabian :
« Un bateau à fond de verre révèle les merveilles sous-marines. »
Profondeur de réalisation dans une conscience constamment en contact avec les sources de la vie. Sensibilité aux images collectives. La révélation des énergies inconscientes et des structures psychiques submergées.

Kozminsky :
« Deux colonnes ioniques ornées de globes, un éclat de flamme sortant des nuages de derrière. »
Désigne une personne double, cultivée et douée qui acquiert une réputation par ses actes. Il a une grande énergie mentale et une grande volonté, combinées à une impétuosité qui dirige vers de bons ou de mauvais résultats. Sa hâte excessive peut le conduire à des erreurs qui entraînent du mécontentement et lui font courir des dangers.
Degré d’animation.

Degré 2 des Gémeaux (1 à 2)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme armé, traînant deux hommes nus. »
Élévation dans la judicature.

Volasfera :
« Un homme escaladant un mur au moyen d’une échelle de corde. Dans ses dents, il tient une épée, et dans sa main droite une arme à feu. »
Nature audacieuse et courageuse, qui, par son propre mérite, s’élèvera à des postes d’honneur et surmontera tous les obstacles. De nature éloquente, prêt à défendre par la parole, et éminent dans sa vocation. Il mourra cependant en réalisant sa plus grande ambition.
Degré de prouesse.

Janduz :
« Un homme tenant un poignard entre ses dents escalade un mur avec une échelle de corde. »

Symbole Sabian :
« Le père Noël remplissant furtivement des bas suspendus devant la cheminée. »
La foi récompensée dans les bénédictions spirituelles. La bienfaisance naturelle dans tout cœur humain. Être attentif aux souhaits des autres. La fierté souvent cachée des bienfaiteurs.

Kozminsky :
« Un officier militaire assis sur un tas d’armes étudiant une carte qu’il tient entre ses mains. »
Désigne une grande discrimination et une capacité d’étude, avec la facilité de de diriger les autres. Les actions sont guidées par la connaissance et façonnées par l’étude. Le danger semble avoir une fascination pour le natif, conscient de sa propre capacité à surmonter les difficultés, il a peu de crainte même au milieu des conflits.
Degré d’éclaircissement.

Degré 3 des Gémeaux (2 à 3)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme jouant de la lyre. »
Amour des arts, aptitude à les cultiver avec succès.

Volasfera :
« Un troubadour se tient avec un pied sur le rebord d’un rocher, son instrument en bandoulière à son côté; il écoute la musique d’une cascade qui tombe à ses pieds. »
Personne bohème, raffinée dans ses goûts, qui a l’amour des belles choses : la musique, la poésie, l’art, etc. Le natif mènera une vie errante, avec beaucoup de bonheur, mais pas de grande renommée. Il sera doué, mais peut-être trop satisfait de ses pouvoirs et pensant trop peu à les développer. Il aura une forte imagination, l’amour du merveilleux, et sera très sensible aux opinions et à l’influence d’autrui.
Degré d’harmonie.

Janduz :
« Au bord d’une cascade, un troubadour joue de la lyre pendant que son compagnon l’écoute. »

Symbole Sabian :
« Le jardin des tuileries à Paris. »
Un degré d’aristocratie authentique et de perfection du comportement. L’épanouissement dans la forme et la tradition. Force collective.

Kozminsky :
« Un compositeur debout devant un grand orgue, un rouleau de musique à la main. »
Désigne celui qui servira et élèvera le public et qui sera maître dans son art. Doué d’un idéalisme intense et d’une véritable compréhension des valeurs dans sa sphère, il gagnera reconnaissance et honneurs dans la vie.
Degré d’élégance.

Degré 4 des Gémeaux (3 à 4)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme debout et tendant la main à un autre homme qui s’incline. »
Caractère bienveillant.

Volasfera :
« Un homme habillé comme un ministre. A l’aspect vénérable et bienveillant. »
Personne aimable et au caractère noble; celui qui occupera des postes de confiance, et, par ses propres mérites, s’élèvera au sommet.
Degré de dignité.

Janduz :
« Alors que deux hommes se disputent le partage de leur butin, un troisième voleur s’en empare. »

Symbole Sabian :
« Le houx et le gui apportent l’esprit de Noël dans une maison. »
L’esprit des fêtes comme une tentative de préserver pour les individus la richesse et la puissance de leur origine ancestrale. Chaleur sociale. Retour aux sources.

Kozminsky :
 » Un visage humain, l’expression calme et sereine, un triangle argenté pointant du haut vers le bas, un carré sombre en haut. »
Désigne celui dont la spiritualité et de la bonté rencontrent des épreuves et qui est compressé par le rouleau du matérialisme et de la cupidité du monde. Même ainsi, l’aura sereine coulera de lui comme de l’eau descendant une pente de montagne, cultivant ceux qui s’approchent. La conscience est forte et déteste les actions mauvaises et indignes. C’est un degré particulier, et certains horoscopes donneront une interprétation entièrement opposée.
Degré de transcendance.

Degré 5 des Gémeaux (4 à 5)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme tenant de la main droite une ceinture, et de la gauche une fronde. »
Fortune et élévation dans la profession des armes.

Volasfera :
« Deux hommes dans un bois se battent en duel. Entre eux se trouve un riche vêtement violet et or, et un écrin de bijoux. »
Le natif sera jaloux et de nature guerrière, gagnant en compétence par de grands hasards. Il fera des efforts pour s’enrichir et améliorer sa position, mais rencontrera l’opposition, et réussira ou périra dans la tentative.
Degré de chance.

Janduz :
« Un personnage en costume d’apparat tend la main à un homme qui, respectueusement, met genoux à terre. »

Symbole Sabian :
« Un magazine radical, incitant à l’action, affiche une Une sensationnelle. »
Le pouvoir irrésistible de la propagande sociale. Extériorisation de la sympathie émotionnelle dans la réforme organisée. Aller au-delà de ce qui est établit. La tendance explosive des sentiments refoulés et des émotions profondes.

Kozminsky :
« Petits enfants jouant près d’un vieux navire naufragé au bord de la mer. »
Désigne une nature douce et romantique qui aura de nombreuses difficultés et ennuis, des revers et des espoirs détruits, mais qui s’efforce face à tout cela, de ne pas sombrer dans la bassesse. Plus tard dans la vie, le natif aura une période plus agréable, et il quittera la terre loin des villes animées du monde.
Degré de concorde.

Degré 6 des Gémeaux (5 à 6)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme tenant de la main droite une balance. »
Aptitude à prospérer dans le négoce

Volasfera :
« Une femme se tient debout ; un livre dans une main et une balance dans l’autre. »
Personne savante et raisonnée, ayant un jugement impartial, des manières élégantes, mais une nature froide et impassible. Le natif a la volonté de réussir dans ses fonctions et sa profession. Il deviendra célèbre, mais pas populaire. Il sera riche et vivra vieux.
Degré de jugement.

Janduz :
« Une belle femme porte un livre et une balance, et un artiste jongle avec
des balles. »

Symbole Sabian :
« Ouvriers forant pour trouver du pétrole. »
Activité exagérée à la poursuite de la richesse matérielle. Capacité à se montrer ambitieux en vue de gains futurs et spéculatifs.

Kozminsky :
« Un chimiste analytique tenant à la lumière une éprouvette dans laquelle se trouve un liquide vert terne. »
Désigne un esprit scientifique et prudent, friand d’expérimentation et de recherche. Reconnu par l’autorité ou non, ce natif ne laisse jamais son œuvre inachevée, ni ne quittera cette planète sans y ajouter des éclairages pour l’illumination progressive des peuples.
Degré de recherche.

Degré 7 des Gémeaux (6 à 7)

Calendrier Thébaïque :
« Deux jeunes filles se tenant par la main. »
Bonheur dans le mariage.

Volasfera :
« Une vallée paisible, un lac sur lequel un cygne flotte. A l’arrière s’élève une haute montagne. »
Nature généreuse et bienveillante, pleine de contentement et de bonheur tranquille. Celui qui ne souffrira que peu de chagrins, et aura la paix dans toutes relations. L’esprit sera passif, calme et réfléchi; les manières courtoises et gracieuses, et le corps élégant. Le natif aura beaucoup de mémoire et un petit pouvoir imaginatif.
Degré de paix.

Janduz :
« Au bord d’un lac entouré de montagnes, deux jeunes femmes se tenant la main regardent un cygne nageant vers elles. »

Symbole Sabian :
« Un puits à l’ancienne. »
Coopération profonde et mature entre l’homme et la réalité vitale fondamentale de son environnement. Assurance intérieure, équilibre.

Kozminsky :
« Un navire aux voiles blanches posé sur un océan paisible, sur lequel la pleine lune reflète une lumière argentée. »
Désigne un tempérament serein et paisible, doué d’une belle imagination et d’un talent créatif. Son influence est apaisante, peu importe où il se trouve, et beaucoup sont attirés par lui. Généralement ses entreprises réussissent, et il peut voyager beaucoup.
Degré de calme.

Degré 8 des Gémeaux (7 à 8)

Calendrier Thébaïque :
« Un forgeron battant le fer, et, près de lui, une femme oisive. »
Paresse.

Volasfera :
« Une maison en feu la nuit. »
« Le natif sera téméraire et belliqueux, enclin à la destruction et couronné de succès au-delà de ses désirs. Il sera apte à susciter des disputes entre les gens et apportera la désolation sur lui-même par un faux sentiment de sécurité. Sa vie domestique sera pleine d’agitation.
Degré de lutte.

Janduz :
« Un forgeron se concentre sur son travail tandis que sa femme est assise à ne rien faire. Aucun d’eux ne se rend compte que leur maison est en feu. »

Symbole Sabian :
« Des grévistes excités autour d’une usine. »
Un brassage des facteurs collectifs inconscients de l’être vers la repolarisation du moi conscient. Manifestation oisive, révolte contre les privilèges.

Kozminsky :
Personne ambitieuse de nature fière et aspirante, qui cherche à s’élever, et qui désire l’honneur et la réputation. Le natif a une bonne connaissance de la nature humaine, ses vertus et ses faiblesses. et il peut trouver un poste dans une branche de la fonction publique ou au service de son pays.
Degré d’élévation.

Degré 9 des Gémeaux (8 à 9)

Calendrier Thébaïque :
« Un roi, assis sur son trône, tenant de la main droite une sphère, et de la
gauche un sceptre. »
Règne si l’enfant naît prince. Sinon fortune obtenue sans efforts.

Volasfera :
« L’image d’une femme tenant un globe dans une main et un sceptre dans
L’autre. »
Personne à la connaissance et au pouvoir étendus. Possède une position d’importance, un esprit apte à gouverner, et obtiendra un poste de sécurité après la quarantaine. Il y a des signes de fierté et d’amour-propre dans ce degré, mais la dignité, la conscience et l’autonomie sont des traits saillants du personnage.
Degré d’autonomie.

Janduz :
« Un roi et une reine sont assis sur leur trône. »

Symbole Sabian :
« Un carquois rempli de flèches. »
Supériorité et facilité basées sur la formation et la maîtrise de soi. La relation agressive de l’homme à la vie naturelle, comme base de survie et de conquête.

Kozminsky :
« Une main tenant un document sur lequel se trouve une couronne et un sceau royal. »
Indique un juge, un magistrat ou quelqu’un qui atteint la dignité et le rang, et qui se voit confier un travail délicat et de responsabilité. Il aura beaucoup de faveurs et de nombreux avantages au cours de sa vue d’une durée supérieure à la moyenne.
Degré de juridiction.

Degré 10 des Gémeaux (9 à 10)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme faisant lever de terre un autre homme. »
Caractère bienveillant, sympathique.

Volasfera :
« Une femme d’apparence agréable, debout, offrant un verre de liquide à un enfant. »
Nature aimable et sympathique, capable et prête à aider les malades et les nécessiteux; celui dont la connaissance de la nature humaine, des arts et des sciences, sera complète et bien utilisée. La nature est douce et bienveillante, pleine d’espoir et inspirante, et disposée à se sacrifier.
Degré de guérison.

Janduz :
« Une jeune femme donne un verre d’eau à un enfant tandis qu’un garçon aide un vieil homme à se mettre sur pieds. »

Symbole Sabian :
« Avion effectuant un piqué du nez. »
Capacité à se plonger dans l’expérience sans renoncer à ses principes ni à sa maîtrise de soi. Oser défier la nature et jouer avec le danger.

Kozminsky :
« Une infirmière à l’hôpital dont le visage exprime la sympathie et le sacrifice, soignant un malade. »
Personne emplie de douceur, de charité et de valeur, qui sacrifie ses désirs pour aider les souffrants et les malheureux. Heureux et joyeux au milieu des ténèbres les plus profondes, le natif sera une bénédiction et un honneur pour les autres.
Degré de chérir.

Degré 11 des Gémeaux (10 à 11)

Calendrier Thébaïque :
« Un aigle voltigeant au-dessus de trois aiglons. »
Esprit inquiet, enclin à la superstition.

Volasfera :
« Un groupe de vagabonds ou de gitans, assis autour d’un chaudron, dans lequel la nourriture se prépare. »
Personne de nature étrangère, dont les fortunes seront capricieuses, et dont le bonheur est centré sur sa famille. Beaucoup de sensualité, prédisposant à des excès dans la satisfaction de ses appétits. Cette personne quittera sa terre natale et errera dans le monde, jamais satisfaite des choses telles qu’elles sont. Et, cherchant toujours, elle laissera beaucoup d’or et d’opportunités derrière elle.
Degré d’excès.

Janduz :
« A l’abri sous un gros rocher, un groupe de gens bohèmes se rassemblent autour d’un feu pour leur repas. »

Symbole Sabian :
« Les terres nouvellement ouvertes offrent au pionnier de nouvelles opportunités d’expérience. »
Nouvelle perspective de développement concret et conscient. Opportunités renouvelées et élargies. L’appel de la nature. Puissance et joie dans les nouveaux départs.

Kozminsky :
« A l’intérieur d’une salle de bourse, un certain nombre d’hommes crient, se bousculent et brandissent des papiers. »
Nature spéculative qui endure la douleur pour l’appât du gain, combattif et anxieux dans la bataille. Il peut trouver que, après tout, le jeu n’en vaut pas la peine, et que l’énergie dépensée pourraient être employée avec plus de profit à des travaux plus utiles.
Degré de risque.

Degré 12 des Gémeaux (11 à 12)

Calendrier Thébaïque :
« Deux femmes debout et pleurant. »
Vie pleine de soucis.

Volasfera :
« Un jeune laurier brisé par le vent et desséché. »
Le natif sera plein d’espoir et honorable de caractère, plein de projets pour l’avenir, mais il ratera de nombreuses opportunités à cause de malheurs imprévus. Ses affections seront sincères, mais le destin sera contre lui à cet égard, et peu de choses dans sa vie arriveront à maturité. Les honneurs attendus lui seront arrachés, et les fleurs de la vie se flétriront dans sa main. Encouragez-le à la retenue et au contentement.
Degré de spoliation.

Janduz :
« Deux femmes pleurent en regardant un laurier cassé et la nouvelle pousse qui nait à son pied. »

Symbole Sabian :
« Une esclave noire réclame ses droits à sa maîtresse. »
La volonté de s’élever au-dessus du conditionnement et des limitations raciales ; ou un sentiment de la nécessité de se conformer aux choses telles qu’elles sont.

Kozminsky :
« Un comptable qui s’interroge sur un grand livre qu’il a du mal à équilibrer. »
Esprit mathématique, apte à considérer les diverses questions qui surgissent dans la vie de tous les jours, et qui n’accepte rien sans un examen stricte et de la réflexion. Il peut souvent être considéré comme têtu et inflexible, mais personne n’acceptera plus facilement la vérité ou la fausseté d’une affaire lorsque des preuves évidentes lui permettent de le faire.
Degré d’exactitude.

Degré 13 des Gémeaux (12 à 13)

Calendrier Thébaïque :
« Trois corbeaux perchés côte à côte. »
Caractère envieux et avare.

Volasfera :
« Deux loups dévorent une carcasse au clair de lune. »
Nature rusée et subtile, avare, abonnée aux associations dangereuses, secrète, vengeresse et d’un tempérament vif. Le natif mènera une vie instable. Ce degré est fatal à celui qui est né tandis que le Soleil est au-dessus de la terre.
Degré de voracité et d’égoïsme.

Janduz :
« Au clair de lune, deux loups dévorent une carcasse d’animal tandis que des corbeaux attendent les restes. »

Symbole Sabian :
« Pianiste de renommée mondiale donnant un concert. »
Exaltation extrême du statut social. Atteindre le point culminant de l’individualité. L’épanouissement individuel dans l’exercice d’une fonction sociale à laquelle un certain prestige est attaché.

Kozminsky :
« Deux hommes jouant aux cartes, un homme debout derrière un joueur faisant des signes à son adversaire. »
Dénote celui qui est exposé à la trahison et à la tromperie et qui aura tendance à trop compter sur ceux qui ne sont pas dignes de sa confiance. Il devra prendre constamment soin du choix de ses amis, et ne pas s’aventurer dans des risques suggérés par d’autres ou se mettre au pouvoir d’autrui.
Degré de tromperie.

Degré 14 des Gémeaux (13 à 14)

Calendrier Thébaïque :
« Deux renards dévorant des poules. »
Instincts sensuels et avides.

Volasfera :
« Un homme masqué se tient à l’ombre d’un arbre la nuit. À ses pieds, il y a une vache morte. »
Personne de nature rusée, cupide, et disposée à employer des moyens douteux dans la poursuite des richesses. Le natif montrera un excès de prudence et d’estime de soi, mais il est susceptible d’être trompé dans ses propres pouvoirs.
Degré de pillage.

Janduz :
« Un homme portant un masque se tient au milieu d’une forêt sombre avec un cheval mort à ses pieds, tandis que deux renards dévorent des poulets. »

Symbole Sabian :
« Deux personnes, vivant loin l’une de l’autre, en communication télépathique. »
Maîtrise consciente des limitations spatio-temporelles de l’existence ordinaire. La capacité de transcender les limites de l’existence corporelle.

Kozminsky :
« Un homme dans une forêt tendant à un autre une boîte ouverte pleine de bijoux qu’il vient de voler dans un château voisin. »
Dénote celui qui sera appelé à souffrir des actes de ceux avec qui il est ou a été associé. En prenant de gros risques, il peut réussir à s’enrichir, mais il sera la victime de ses propres pensées et des actes de ses associés. Degré d’enchevêtrement.

Degré 15 des Gémeaux (14 à 15)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme à sept têtes. »
Esprit confus, s’égarant en projets contraires.

Volasfera :
« Une femme tenant un faisceau de bois, ses cheveux lâchés et désordonnés par le vent. Elle erre à la recherche de quelque chose. »
Personne au caractère polyvalent et excentrique. Celui qui est disposé à entreprendre plus de choses qu’il ne peut en accomplir, et qui sera soit brillant grâce à ses grandes connaissances, ou impuissant à cause de beaucoup de vexations et d’ennuis.
Degré de confusion.

Janduz :
« Au bord d’une rivière, un homme essaie de casser une grosse pierre avec un petit marteau. Au lieu d’être à cheval sur la rivière, le pont est parallèle à l’une des rives. »

Symbole Sabian :
« Deux enfants hollandais qui parlent. »
La nécessité de clarifier ses expériences par le biais de contacts réels avec des personnes partageant les mêmes idées.

Kozminsky :
« Un soldat blessé tirant une flèche de son bras. Un chien hurle à proximité. »
Personne de nature martiale et impulsive qui est susceptible de souffrir de son tempérament agité. Son imagination est prolifique, mais à tendance à se perdre dans des chemins inutiles. L’acquisition de la maîtrise de soi et du mental est nécessaire, afin d’utiliser ces pouvoirs martiaux pour de hautes réalisations.
Degré d’agitation.

Degré 16 des Gémeaux (15 à 16)

Calendrier Thébaïque :
« Un pont bâti au-delà du fleuve. »
Imagination dénuée de jugement, travail sans fruit.

Volasfera :
« Un homme assis sur ses talons, casse des pierres avec un marteau. »
Personne ayant peu de ressources et d’intelligence; qui, par manque de capacité ou par malchance, travaillera beaucoup pour récolter peu.
Degré de stérilité.

Janduz :
« Dans une forêt, une femme porte un tas de bois sur son dos. Elle semble chercher quelque chose par terre et ne remarque pas l’homme à deux têtes qui la suit. »

Symbole Sabian :
« Une militante dans un discours émouvant, dramatise sa cause. »
Poussée de l’âme humaine en demande de reconnaissance par la nature extérieure des besoins de l’être intérieur. L’affirmation de soi. Une réponse passionnée à une nouvelle expérience profondément ressentie.

Kozminsky :
« Une épée gisant brisée devant une croix de pierre. »
Dénote celui qui soutient la doctrine du sacrifice et de la foi au-dessus de la vantardise et de l’utilisation de la force. Il sera capable, ou destiné à prouver par lui-même, que l’agression se brise, tandis que la vraie foi reste intacte.
Degré de victoire spirituelle.

Degré 17 des Gémeaux (16 à 17)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme debout et sans mains. »
Impuissance, nullité.

Volasfera :
« Une cruche cassée gisant sur le sol avec des fruits renversés autour. »
Désigne celui qui mourra à l’improviste entre les mains d’un autre. Personne peu pratique, qui poursuit des choses vaines et sans avantage durable. Perte de pouvoirs et éventuellement de capacités au cours de la vie.
Degré d’impuissance.

Janduz :
« Un homme tend ses bras, qui n’ont pas de mains, vers une table habillée de beaux fruits et beaux livres. A ses pieds, se trouve une cruche cassée avec son eau gaspillée. »

Symbole Sabian :
« La tête d’une jeunesse robuste se transforme en celle d’un penseur mûr. »
La transformation de la vitalité physique en pouvoir de construire des concepts et formulations intellectuelles à travers lesquelles les connaissances peuvent être transférées.

Kozminsky :
« Un géant aveugle en armure complète qui frappe sauvagement dans l’air avec une énorme hache de combat. »
Dénote celui qui surestime son pouvoir et qui se précipite dans des querelles d’où aucun bien ne peut être obtenu. Après des ennuis et un gaspillage d’énergie, il peut trouver à son grand dam qu’il n’a rien gagné par ses aventures, mais la récompense de la folie.
Degré de maladresse.

Degré 18 des Gémeaux (17 à 18)

Calendrier Thébaïque :
« Un renard courant de toutes ses forces. »
Esprit sans cesse actif et n’arrivant à aucun but malgré sa confiance en lui-même et la finesse dont il se flatte.

Volasfera :
« Une flèche volante. »
Personne aux aspirations élevées, intelligente, à l’esprit pénétrant et aux bonnes capacités exécutives. Celui qui tracera son propre chemin dans la vie et attirera l’attention, mais qui peut, à cause du destin, échouer dans l’obtention du résultat visé.
Degré d’exécution.

Janduz :
« Un renard court aussi vite qu’il le peut, apparemment pour rivaliser avec une flèche tirée par une main invisible. »

Symbole Sabian :
Deux hommes chinois parlant chinois (dans une foule occidentale). »
Étrangeté, mais aussi indépendance vis-à-vis de l’environnement. Autosuffisance consciente malgré toutes les conditions. Individualisation. La nécessité pour l’esprit de conserver son indépendance vis-à-vis de son environnement physique afin de se concentrer sur ses propres problèmes.

Kozminsky :
« Un aigle blessé en vol fonce vers une crête de montagne, où une couvée de jeunes vole à travers les gouttes de sang. »
Personne d’une grande bravoure qui, se sentant indomptable, s’élève au-dessus des attaques de ses ennemis. Ceux-ci, pensant le frapper au point de sa faiblesse, voient s’élever autour d’eux la puissance qui découle de sa douleur.
Degré d’invulnérabilité.

Degré 19 des Gémeaux (18 à 19)

Calendrier Thébaïque :
« Un mendiant cheminant avec sa besace. »
Démarches ou voyages stériles.

Volasfera :
« Une femme se tient dans une attitude d’abattement et couvre sa poitrine nue avec ses cheveux. »
Indique celui qui aura un grand chagrin dans la vie, et sera abandonné par ses amis et laissé à lui-même sans ressources. Pour une femme, il parle du pire des maux : espoirs anéantis, confiance trahie, deuils soudains et ambitions ruinées.
Degré de péril.

Janduz :
« Un homme misérable quitte courageusement sa belle maison derrière lui. Sa femme, dans une robe somptueuse, le suit avec un profond regret et regarde en arrière leur ancienne demeure. »

Symbole Sabian :
« Un grand volume archaïque révèle une sagesse traditionnelle. »
Réserve de connaissances et de sagesse collectives au-delà de la véritable expression de soi individuelle. Respect de l’expérience passée.

Kozminsky :
« Un alpiniste grimpant dans l’obscurité dans une violente tempête qui a emporté son manteau et son chapeau, est sauvé d’une chute dans un précipice par un éclair. »
Désigne celui dont la vocation est celle du danger, et qui est contraint de travailler dans les conditions les plus inconfortables. Il sera obligé de s’investir beaucoup, et se trouvera souvent dans des positions extrêmement difficiles. Au final, il saura toujours se rétablir et sera sauver des désastres par de miraculeux évènements.
Degré d’interposition.

Degré 20 des Gémeaux (19 à 20)

Calendrier Thébaïque :
« Trois serpents étendus à terre. »
Finesse, ruse, habileté et discrétion.

Volasfera :
« Deux hommes, bien vêtus, debout ensemble, l’un tenant un cheval blanc par la bride. »
Personne qui a des aptitudes spirituelles, croit dans les présages et les visions, et poursuit d’étranges études. Amitié avec des notables et goût pour la science entre autres; mais en même temps ce degré peut conduire le natif dans des chemins dangereux. S’il devient un homme d’influence, il peut se faire du mal.
Degré de disproportion.

Janduz :
« Dans un paysage un peu inquiétant, deux hommes en costume de cheval tiennent chacun leur monture par la bride ; l’un des chevaux est blanc, l’autre est sombre et trois serpents filent à côté. »

Symbole Sabian :
« Une cafétéria avec une abondance de choix. »
Distribution prodigue des ressources vitales. Richesse intérieure. Satisfaction, ou utilisation discriminatoire des énergies naturelles. L’assimilation de connaissances multiples grâce au pouvoir de synthèse de l’esprit.

Kozminsky :
« Un fêtard ivre tenant un crâne dans ses mains. »
Dénote celui qui est enclin à adopter une vision fataliste de la vie et à jouer comme un chat joue avec une souris. Il peut accomplir des actes qui lui causeront la souffrance et le chagrin, et cherchera à étouffer les mauvais souvenirs dans l’indulgence. Il doit se transmuter et tourner ses pensées vers le réel, le beau et le vrai.
Degré de menace.

Degré 21 des Gémeaux (20 à 21)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme assis de côté sur un cheval. »
Esprit facile à se laisser dominer, dépendance d’autrui.

Volasfera :
« On voit un jeune jeter des pièces dans une tasse comme si c’était un jeu. »
Personne excentrique et, dans une certaine mesure, peu sociable, qui perdra probablement de grandes opportunités par son insouciance et ses goûts particuliers. Agira à sa propre guise et sera insouciant de la façon dont les autres peuvent fonctionner, tout en leur étant dépendant.
Degré d’indifférence.

Janduz :
« Un homme nonchalamment assis sur un cheval tient une gamelle vers un autre homme, insouciant, et riche, qui lui jette astucieusement des pièces de monnaie. »

Symbole Sabian :
« Une manifestation ouvrière tumultueuse. »
L’irruption impétueuse des instincts naturels dans le champ du moi conscient. Lutte aveugle. Pouvoir irrésistible du destin. L’impact révolutionnaire des concepts mentaux sur les émotions collectives et désirs de l’homme.

Kozminsky :
« Un vieil homme dans un cimetière, debout sous un cyprès, regardant une forme sortir d’une tombe. »
Personne intéressée par les phénomènes spirituels et qui se livrera à des expériences dont la plupart des gens se détourneraient par peur. Il étudiera de près les branches supérieures de la philosophie occulte.
Degré d’occultisme.

Degré 22 des Gémeaux (21 à 22)

Calendrier Thébaïque :
« Deux oiseaux gazouillant sur une même branche. »
Amour des champs.

Volasfera :
« Une jeune femme allongée sous un arbre, jetant de la nourriture aux oiseaux qui se rassemblent autour d’elle. »
Personne douce, de bonne disposition, au bon cœur, et généreuse, de nature ardente. Celui qui sera heureux et rendra les autres heureux. Paix intérieure et prospérité. Habitudes rustiques, un amoureux de l’art et du beau dans la nature, friand de poésie, de musique et de chant. Une certaine disposition à étudier les beaux-arts. Un amoureux de la paix et de la concorde.
Degré de bonne compagnie.

Janduz :
« Une jeune femme allongée sur l’herbe sous un arbre nourrit les oiseaux qui s’approchent d’elle. »

Symbole Sabian :
« Des couples de danseurs dans une grange lors d’une fête des récoltes. »
Le plaisir sain des processus organiques et des pulsions émotionnelles.

Kozminsky :
« Un tas de pierres sur lequel pousse du lierre. »
Personne qui se lie aux autres pour des affaires et des avantages, et qui sera soigneuse, économe et encline à l’accumulation des richesses. On reconnait ceux qui sont utiles à son dessein, et on les sécurise. Le degré n’est pas sans danger et menace.
Degré d’attachement.

Degré 23 des Gémeaux (22 à 23)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme décrépit, se traînant sur un bâton. »
Caractère faible, vie difficile.

Volasfera :
« Un vieux chêne, sans feuille ni écorce, brisé par les tempêtes qu’il a traversé, se tient seul sur une lande désolée. »
Désigne celui qui, par ses propres actions, ou la force des circonstances, sera abandonné par ses amis et parents, et passera par de nombreuses épreuves. Les tempêtes de la vie brûleront son cœur et flétriront sa nature avant que le jeune monde de ses rêves n’ait le temps de grandir autour de lui pour l’abriter et le protéger de la chute des feuilles.
Degré d’abandon.

Janduz :
« Un homme décrépit, penché sur un bâton, sort en boitillant d’une route déserte. Derrière lui, un vieux, chêne frappé par la tempête. »

Symbole Sabian :
« Trois oisillons dans un nid, en hauteur dans un arbre.
La croissance des processus spirituels créatifs. Confiance en soi innée. Supériorité de l’être réel.

Kozminsky :
« Une colline de forme triangulaire. D’un côté le soleil brille sur d’agréables sentiers et beau feuillage, de l’autre tout est sombre. »
Dénote celui qui devrait profiter au maximum de sa première moitié de vie, quand la fortune le favorisera, et quand les pensées seront les plus heureuses et utiles. La dernière partie de la vie ne promet rien. C’est un chemin d’une nature particulière et mystérieuse, qui doit être abordé avec prudence. Le natif possédera un amour du raffinement, surtout au début de la vie.
Degré de procès.

Degré 24 des Gémeaux (23 à 24)

Calendrier Thébaïque :
« Deux femmes assises et conversant. »
Caractère enjoué, sympathique, et qui se fera des amis.

Volasfera :
« Plusieurs moineaux ensemble, bavardent et se roulent dans la poussière. »
Personne de nature sociale et joviale, un peu portée au luxe et à la convivialité, mais très désintéressée ; heureuse en compagnie des autres, attirant et nouant de nombreuses amitiés. Nature honnête, toujours prête à aider par l’action spontanée ou la parole ; douée dans l’art
de persuasion et sympathique.
Degré de relation amicale.

Janduz :
« Au milieu des gazouillis des moineaux et des papillons, deux femmes discutent tranquillement sur un banc. »

Symbole Sabian :
« Des enfants patinant sur la glace. »
Capacité à utiliser toutes les opportunités, même dans les environnements les plus difficiles, pour se divertir ou se détendre. Triompher sur l’entropie.

Kozminsky :
« Une belle femme qui donne du pain à une foule de gens affamés. Derrière elle, se montrant faiblement à travers une brume de lumière blanche, une haute Intelligence plaçe une couronne d’un étrange métal brillant sur sa tête. »
Personne dont la charité est la plus haute vertu : charité d’âme, charité de pensée, et charité d’action. Quand un acte généreux est accompli, quand la charité est donnée gratuitement en soulageant les souffrances des d’autres, quand il y a désintéressement dans l’acte et le jugement, la couronne mystique baignée de sainte lumière est sur la tête.
Degré de gloire.

Degré 25 des Gémeaux (24 à 25)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme tenant un livre ouvert. » »
Amour de l’étude, succès dans les sciences.

Volasfera :
« Un vieux livre ouvert sur une table, et à côté une lampe allumée. »
Personne au mental doté de pouvoirs exceptionnels, dont l’esprit bénéficie de savoirs anciens. De nature studieuse et retirée, sa richesse réside dans la conquête de l’esprit. Il réalisera quelque chose d’important pour le monde à force d’étude attentive et patiente.
Degré de culture.

Janduz :
« Entouré de ses livres préférés, un homme d’âge moyen lit et réfléchit à son bureau. »

Symbole Sabian :
« Un jardinier taillant de grands palmiers. »
Capacité chez l’homme à contrôler son environnement et les pulsions de sa nature. Maîtriser le pouvoir d’expansion de la nature.

Kozminsky :
« Une main sortie du ciel tenant un grand rouleau sur lequel brille un pentagramme. »
Personne d’une force occulte considérable qui a une mission à accomplir et doit faire ce pour quoi elle est destinée, peu importe à quel point elle peut y être opposée. Il sera inutile pour le natif de se laisser entraîner dans des jeux d’argent ou des éléments inférieurs de la vie matérielle.
Degré céleste.

Degré 26 des Gémeaux (25 à 26)

Calendrier Thébaïque :
« Deux chiens qui se mordent. » »
Caractère enclin aux violentes contestations.

Volasfera :
« Une place de marché sur laquelle plusieurs jeunes hommes sont en conflit, et affirment leurs opinions respectives par l’utilisation de gourdins. »
Personne de nature têtue et volontaire, facilement persuadée des mérites ou des droits d’autrui, litigieuse et querelleuse, de peu de sympathies, jalouse et revancharde. Ce degré indique une vie aux multiples dangers, voir la mort par les mains d’un homme.
Degré de conflit.

Janduz :
« Sur le marché, les vendeurs et les acheteurs sont tout aussi nerveux. Les chiens se mordent, et les hommes se disputent. »

Symbole Sabian :
 » Givre d’hiver dans les bois. »
Pouvoir transformateur de la beauté. Appréciation aiguë des processus naturels et révélation du rythme essentiel de l’existence.

Kozminsky :
« Un trident brisé tombant dans la mer. »
Dénote celui qui sera obligé de faire face à des conditions incertaines et instables. Les spéculations lui sont fatales et doivent être évitées. Il doit faire attention aux paroles et actions, afin de ne pas être induit en erreur par les apparences.
Degré de spéculation.

Degré 27 des Gémeaux (26 à 27)

Calendrier Thébaïque :
« Une femme debout, et pleurant. »
Chagrins, tristes voyages.

Volasfera :
« Un jeune homme échevelé assis sur un rocher au bord de la mer, entouré d’une terre stérile. Il pleure. »
Personne de tempérament mélancolique, sur qui les circonstances de la vie auront beaucoup d’influence, au point même de le priver de tout bonheur. Dans une certaine mesure, la nature est dépendante et confiante, à tout moment sympathique, mais mal adaptée à la bataille de la vie. Ce degré indique aussi de grands troubles cardiaques, le deuil ou une déception amoureuse.
Degré de mélancolie.

Janduz :
« Au bord de la mer, un homme et une femme pleurent, assis sur des rochers. »

Symbole Sabian :
« Un jeune gitan émergeant des bois regarde des villes lointaines. »
Croissance de la conscience de l’instinct à l’intellectuel. Anticipation et montée en confiance en soi. Tendre la main vers la participation à un ensemble plus large de structures mentales.

Kozminsky :
« Un homme assis à une table, regardant d’un air sombre un violon aux cordes cassées devant lui. »
Personne émotionnellement instable qui laisse des maux mineurs l’affecter. On laisse place à l’inquiétude, à l’anxiété et à la morosité sans véritable cause, car la solution est souvent à portée de main ou en soi. On doit exercer sa volonté à maîtriser ses instincts, même un instrument avec les cordes brisées peut produire de la musique.
Degré de reddition.

Degré 28 des Gémeaux (27 à 28)

Calendrier Thébaïque :
« Deux taureaux de tailles différentes. »
Vie laborieuse.

Volasfera :
« Une vaste étendue de terrain bien cultivé.’
Personne au tempérament large d’esprit, ouverte, dans un corps sain. On apprécie les beautés de la nature, l’amour, les choses simples ; vie réussie, famille nombreuse et beaucoup d’amis. Cet individu vivra davantage dans le aspects physiques et émotionnels de sa nature que dans le mental ou spirituel. Ces qualités se refléteront sur sa personne, ce qui lui procurera des facilités.
Degré de fécondité.

Janduz :
« Un homme plante des graines dans un champ bien labouré. »

Symbole Sabian :
« La société lui accordant la faillite, un homme quitte le tribunal. »
Libération de soi de la pression collective impossible à supporter. Détermination à rassembler des forces pour une nouvelle tentative.

Kozminsky :
« Un certain nombre d’ouvriers construisant une voie ferrée à travers un pays aride. »
Celui qui, par le travail et la prudence, trouve des moyens de s’aider lui-même dans les plus grandes difficultés, et qui obtient des bénéfices durables. Il aborde les problèmes avec détermination et un esprit compréhensif, et lutte jusqu’à la maîtrise.
Degré d’infatigabilité.

Degré 29 des Gémeaux (28 à 29)

Calendrier Thébaïque :
« Trois chiens qui courent en sens contraires. »
Caractère versatile, cherchant le bonheur sur des routes opposées, et ne le trouvant nulle.

Volasfera :
« Un ciel sombre rempli de nuages. Un vol d’oiseaux noirs luttent contre le vent. »
Personne de nature pessimiste qui abandonnera de nombreux projets faute d’espoir et de persévérance. L’esprit est rempli d’une succession sans fin de pensées et de plans, mais toujours voilé par le doute et la crainte. La nature est faible et facilement influençable ; prolixe, polyvalente, mais manquant de continuité. Cet individu aura beaucoup de rêves et pourtant aucun ne sera comblé. Il n’aura donc aucune confiance en lui ou en ses idées.
Degré de doute et de changement.

Janduz :
« Sous un ciel bas et gris, une volée de corbeaux vole contre le vent, et trois chiens courent dans des directions opposées. »

Symbole Sabian :
« Le premier oiseau moqueur du printemps chante du haut de l’arbre. »
Récapitulation des opportunités passées au seuil d’un nouveau cycle d’expérience. Réalisation de nouvelles potentialités. L’exubérance créative de l’âme humaine en réponse aux expériences de base de la vie.

Kozminsky :
« Un enfant créant un gant d’acier à partir d’un cube de pierre. »
Dénote une de simplicité de caractère, une personne douée du feu magnétique et qui connait le pouvoir des forces invisibles. Il ne sert à rien de l’agresser car l’ennemi se trouvera toujours vaincu.
Degré de voyance.

Degré 30 des Gémeaux (29 à 30)

Calendrier Thébaïque :
« Deux hommes qui conduisent chacun un chien. »
Caractère souple, et qui s’attachera pour son profit à des personnages éminents.

Volasfera :
« Un loup suivant un mouton le long d’un chemin isolé. »
Nature rusée, capable d’intrigues et de tromperie ; celui qui formera des associations dans le but ultime de conquérir. Un caractère séduisant qui vit aux dépens du bonheur des autres. Un homme aux pouvoirs de persuasion considérables, en qui on ne peut pas faire confiance.
Degré de tromperie.

Janduz :
« Deux hommes marchent côte à côte dans la forêt avec leurs chiens tenus en laisse. Leurs manières sont chaleureuses, mais ils se regardent du coin de l’œil. Un mouton ne se rend pas compte qu’un loup est en train de le suivre. »

Symbole Sabian :
« Un défilé de baigneuses devant une foule nombreuse sur la plage. »
Utilisation de la vanité individuelle pour s’élever de la norme. L’établissement de normes sociales par l’excellence personnelle et la compétition. Affichage.

Kozminsky :
« Une jeune fille attachée à un pieu souriant à un ange. A proximité se trouvent trois chauves-souris mortes. »
Dénote celui qui est contraint par le destin de rencontrer de nombreux obstacles, dangers et tromperies, et dont le champ d’action est limité et contenu. La vie est particulière, pleine de menaces, de dangers, d’étranges sentiments, incidents et actions inhabituelles.
Degré de trébuchement.


Liste des degrés symboliques