Degrés symboliques du Verseau

degrés verseau

Interprétation des 30 degrés symboliques du signe du Verseau.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Degré 1 du Verseau (0 à 1)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme tenant de chaque main un oiseau. »
Esprit embarrassé et sans initiative.

Volasfera :
« Un homme allongé sur une gerbe de maïs, endormi, avec des vivres à ses côtés. »
C’est le degré de celui dont la vie sera gâchée par des rêves, visions et projets irréalisables. Le natif passera son temps à rêver là où d’autres travaillent, perdant ainsi la vertu d’utilité et le droit à la subsistance. A cause de sa nature peu pratique et indifférente, il sera tantôt à la miséricorde des autres, subissant tromperies et déprédations, tantôt mis de côté pour faire place à plus intelligents et réactifs. Il rêvera de richesse tandis que d’autres la créent, et pendant tout ce temps il négligera les opportunités à portée de main.
Degré de lassitude.

Janduz :
« Une couronne de laurier est suspendue à la jonction de deux épées croisées. »

Symbole Sabian :
« Une ancienne Mission construite en briques, en Californie. »
Le pouvoir inhérent à toutes les grandes œuvres humaines de durer bien au-delà de la vie des travailleurs. Reconnaissance des valeurs établies.

Kozminsky :
« Une tête humaine dans une masse de nuages, teintés de rose par le soleil levant. »
Dénote une imagination sensible et poétique capable de sublimes envolées fantaisistes. Le natif est assez facilement influencé par les autres, bien que lui-même capable de montrer la voie. C’est un rêveur et un homme d’action, et beaucoup auront raison d’honorer son nom.
Degré de réalisation.

Degré 2 du Verseau (1 à 2)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme se tenant la tête à deux mains. »
Grandes afflictions.

Volasfera :
« Un livre sur lequel sont posés une boussole et un sablier. »
C’est l’indice de celui qui a une formation scientifique et un esprit très polyvalent. Le natif étudiera les lois de la nature, et approfondira les principes scientifiques et philosophiques, il peut être l’inventeur de certains instrument, ou le découvreur d’une certaine force dans la Nature qui utilise les éléments de l’espace (la boussole) et du temps (le sablier). Ce sera sans doute un homme d’une profondeur de réflexion considérable, qui fera quelques découvertes utiles.
Degré d’extension.

Janduz :
« Un homme, avec deux oiseaux posés sur ses mains, est assis à son bureau avec un livre ouvert, un compas et un sablier. »

Symbole Sabian :
« Un orage inattendu. »
Libération des conditions défavorables par des déchainements violents et spectaculaires. La nécessité de développer la sécurité intérieure qui nous permettra de faire face aux crises imprévues. Défi de la nature.

Kozminsky :
« Un grand mûrier chargé de fruits, autour duquel se trouvent de nombreux oiseaux. »
Désigne quelqu’un au tempérament romantique et de bon goût qui sera favorisé par la vie et qui attirera de nombreux amis. Il y a de la bienveillance et de la sympathie dans la nature de ce natif, et également une capacité prophétique . Il réussit généralement à réaliser ses désirs.
Degré de contentement.

Degré 3 du Verseau (2 à 3)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme inclinant sa tête dans sa main. »
Immense douleur.

Volasfera :
« Un homme marchant la tête penchée, s’appuyant sur un bâton. »
Ce degré est lié à celui dont la vie est responsable de nombreux et graves malheurs, de rupture de liens et de déceptions. Néanmoins, le natif fera preuve d’un esprit de résignation à la volonté du Ciel et y trouvera même une consolation à ses chagrins et ses peines. La tâche qu’il aura à accomplir dans la vie sera honorable mais peu rentable, et nombreuses seront les difficultés qui jalonneront son ascension. Il est néanmoins équipé pour un long et difficile voyage, de patience et de volonté, qui lui permettront finalement d’atteindre son but. Seulement, dans l’intervalle, il devra abandonner tout ce qui lui est le plus cher dans la vie.
Degré de persévérance.

Janduz :
« Alors qu’une femme est assise et pleure désespérément près d’une maison qui tombe en ruines, son compagnon se relève et, s’appuyant sur un bâton solide, se dirige résolument vers la lumière qui brille plus loin sur le chemin. »

Symbole Sabian :
« Un déserteur de la marine. »
La réalisation de l’individu à travers une répudiation cruciale d’un statut collectif qui lui est devenu insupportable. Désocialisation.

Kozminsky :
« Un homme aux cheveux blancs, tenant une croix devant lui, marchant sur un pavé de mosaïque. »
Dénote un esprit vraiment religieux dont la carrière sera aussi pleine d’incidents que les nombreuses pièces qui composent un pavé en mosaïque sont pleines de couleurs. La vie matérielle n’est pas sans danger, moral et physique, mais le natif n’est pas né sous l’empreinte de la peur. Il voit au-delà de son temps et porte sa croix.
Degré de fidélité.

Degré 4 du Verseau (3 à 4)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme à cheval, portant devant lui une cassette fermée. »
Fortune dans le négoce, mais vicissitudes imprévues.

Volasfera :
« Un officier vêtu comme un Mandarin chinois dans une robe officielle de violet, d’or et de bleu. »
Ce degré est révélateur de celui qui montrera un mérite considérable dans des fonctions diplomatiques ou gouvernementales, et qui peut devenir ministre d’État ou haut fonctionnaire. Il lui sera confié le soin de garder de lourds secrets et accusations, et il s’associera avec des personnes de haut rang et de pouvoir dans n’importe quel pays qu’il peut être appelé à servir. Il est probable qu’il pourra lui-même se vanter d’avoir des ancêtres prestigieux. Au-delà d’un destin favorable, il possède la dignité et le calme inhérents qui lui permettront de résister passivement aux assauts de ses ennemis, la patience lui permettra de tout surmonter et d’accéder aux plus hauts postes de confiance.
Degré d’autorité.

Janduz :
« Un homme riche en costume somptueux monte les premières marches d’un escalier menant à un palais. »

Symbole Sabian :
« Un guérisseur hindou démontre ses pouvoirs. »
Suprématie des facultés insoupçonnées cachées au plus profond de soi. Utilisation consciente de la puissance divine. Révélation de soi.

Kozminsky :
« Une belle fontaine projetant vers le haut de délicats jets d’eau teintés de jaune, une couronne de joyaux apparaissant dans les brumes. »
Dénote un esprit raffiné qui est destiné à progresser et à gagner en puissance et influence sur les autres. Il soulagera beaucoup d’âmes assoiffées, et beaucoup le béniront sur son passage. Il est humanitaire, sincère, romantique et harmonieux. La vie n’est pas exempte de danger jusqu’à ce que la trentième année se soit écoulée. De là son chemin est élévation et paix.
Degré du défenseur.

Degré 5 du Verseau (4 à 5)

Calendrier Thébaïque :
« Une femme suivie par un homme. »
Trouble, anxiété, péril.

Volasfera :
« Une femme nue, regardant son reflet dans un bassin. »
Ce degré indique une tendance au badinage et à l’amour-propre qui sont susceptibles d’entraîner le natif dans de graves complications et enchevêtrements. Il se peut que cet égoïsme ne fasse que voiler une nature faible qui ne résiste pas aux tentations charnelles. La personne est sympathique mais ramène tout à elle. Elle possède certainement un fort goût artistique et des capacités pour la peinture de portrait ou la sculpture.
Degré d’égotisme.

Janduz :
« Une jeune femme avec une couronne de fleurs sur la tête admire son reflet dans l’eau. Des outils de peinture et de sculpture sont éparpillés ça et là. »

Symbole Sabian :
« Un conseil d’ancêtres soutient les efforts d’un jeune leader. »
Le riche héritage ancestral de chaque individu, qui est le puissant fondement du caractère. Inspiration directe et réelle.

Kozminsky :
« Une coquille de nautile sur la mer, poussée par le vent vers un rivage rocheux. »
Désigne celui qui atteint la renommée correspondant à son rang. Il aura des goûts élégants et un amour du luxe, mais il risque d’être contraint ou mal conseillé. Il peut rapidement saisir des atmosphères et mettre ses pensées en action, mais il devrait diriger sa volonté vers lui-même et regarder le rocher menaçant sur le rivage les yeux bien ouverts.
Degré d’inclinaison.

Degré 6 du Verseau (5 à 6)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme jouant avec des baguettes. »
Esprit vif, enjoué, frivole.

Volasfera :
« Un archer tirant d’un grand arc. »
Désigne celui qui a des facultés considérables pour l’enseignement, et de l’habileté dans les métiers manuels. En tant qu’intellectuel, il peut enseigner les préceptes religieux, et obtiendra des distinctions en tant que grand voyageur, conférencier, voire artisan. Le natif sera ambitieux et attiré par des choses éloignées de son environnement. Soigneux dans ses méthodes, il devra néanmoins voyager loin, pour voir les résultats de ses actions, et pour lui ce qu’il ne connait pas est toujours plus attrayant que ce qui est connu, et ce qui est loin l’intéresse plus que ce qui est proche.
Degré d’apperception.

Janduz :
« Un archer debout dans un pré pointe sa flèche vers le soleil sans faire attention aux flammes brûlant l’herbe près de lui. »

Symbole Sabian :
« Un personnage masqué accomplit des actes rituels dans une pièce mystérieuse. »
Le besoin impérieux dans chaque âme d’exprimer l’inconnu. Sensibilité à un objectif élevé. L’implication de l’individu dans des schémas d’activité établis de longue date visant à la libération du pouvoir collectif.

Kozminsky :
« Une dame levant sa main gantée de blanc pour recevoir une couronne de joyaux entourée d’une lumière étrange qui flotte vers elle. »
Celui à qui la renommée sourit et qui est apte à recevoir sa faveur. Pour ce natif il y a dignité et honneur, qui suit un degré de lutte, de déceptions et d’obscurité relative. Il est ému par de nombreux et variés sentiments et est doté d’une imagination vive et fine. Il est cultivé, d’un style soigné et artistique, doté d’une capacité psychique considérable, et de compréhension occulte.
Degré d’ascension.

Degré 7 du Verseau (6 à 7)

Calendrier Thébaïque :
« Un glaive sorti du fourreau, et posé à terre. »
Caractère agressif.

Volasfera :
« Une cible transpercée par une rapière. »
Ce degré désigne celui qui a des pouvoirs extrêmes de pénétration et sera pourtant incapable de se défendre au quotidien et victime de son manque de discrétion. Bien qu’il possède la connaissance de la vérité, il n’en fait rien, et ce déni de ses propres convictions le conduira à de douloureux ennuis et peut-être à la disgrâce. Le natif fera preuve d’impulsivité et d’un entêtement tel qu’il peut le conduire à de sérieux conflits avec les autres, le plaçant ainsi en position d’agression et de blessure par armes. Qu’il se méfie d’attaquer directement avec son épée et qu’il pratique plutôt l’utilisation du double tranchant.
Degré de vulnérabilité.

Janduz :
« Un homme vêtu d’un uniforme militaire et brandissant une épée atteint sa cible : une poupée de son suspendue au mur. »

Symbole Sabian :
« Un enfant né d’une coquille d’œuf. »
Nouvelle activation de l’effort par la puissance des buts non réalisés. Une expression de soi au-delà de toute attente. Protection spirituelle. L’émergence de nouvelles mutations selon les grands rythmes du cosmos.

Kozminsky :
« Un pied nu qui saigne, au-dessus, une lampe allumée. »
Indique celui dont le chemin sera semé d’embûches et d’aspérités, dont l’âme sera dirigée vers le secret de la Sainte Vérité. Le natif est passible d’agressions, de blessures et de piqûres de haine jalousive. Il va quand même en avant, comme un héros conquérant, avec la lumière pour dissiper les ténèbres et la douleur. Il peut faiblir, mais il ne tombera pas en chemin.
Degré de souffrance.

Degré 8 du Verseau (7 à 8)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme portant une chaîne sur sa main ouverte. »
Caractère qui ne se possède point.

Volasfera :
« Un lion debout dans l’arène ouverte. »
Nature forte, énergique et indépendante, aimant la liberté par dessus tout et préférant mourir de faim plutôt que de se contraindre. Le natif prouvera qu’il peut être d’un grand service à la société quand il a une entière liberté d’action plutôt que lorsqu’on le restreint à des objectifs limités. Néanmoins, il est passible de captivité ou d’emprisonnement, que ce soit en tant que prisonnier de l’État ou en tant que victime d’un dur et implacable destin, et cela sera la conséquence de son amour démesuré pour la liberté. Il souffrira, servira, et gagnera ainsi à la fois sagesse et liberté pour l’éternité.
Degré d’évasion.

Janduz :
« Au milieu d’une arène ouverte, un lion est assis, impassible et fier, devant un homme qui offre une tête de mouton dans une main, mais tient une chaîne dans l’autre. »

Symbole Sabian :
« Des modèles de cire magnifiquement vêtus sont exposés. »
Nécessité d’une présentation publique des vertus et des normes de vie. Extériorisation de la valeur, pour qu’elle soit partagée avec d’autres. L’inspiration que l’on peut tirer de l’apparition d’Exemplaires qui présentent les archétypes d’une nouvelle culture.

Kozminsky :
« Un soldat tentant de s’évader d’une cellule de prison par une fenêtre à barreaux. »
Désigne quelqu’un d’une disposition vitale vigoureuse et martiale, qui s’efforce de tracer son chemin par l’esprit ou l’épée. Le danger dans la petite enfance peut être surmonté selon la puissance de l’horoscope, mais le danger n’est jamais absent de lui, et il est susceptible d’être contraint ou opprimé par des ennemis de sa propre fabrication ou il peut être un ennemi dangereux pour lui-même. Passer à travers une fenêtre à barreaux symbolise la conquête de soi qui seule connaît le chemin.
Degré de limitation.

Degré 9 du Verseau (8 à 9)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme qui en soulève un autre. »
Domination.

Volasfera :
« Un énorme rocher déchiré par un éclair. »
Nature agressive, énergique et exécutive, capable de se frayer un chemin à travers tous les obstacles, aussi durs et endurants soient-ils. Rapide, énergique et alerte, le natif fera des progrès considérables tout au long de sa vie, et trouvera peut être le moyen de convaincre les plus sceptiques concernant certaines choses de nature céleste et éthérée. Son esprit est trop intense et puissant, trop incisif et critique pour ne pas être l’occasion d’insultes et d’amertume chez les autres. Il tracera son chemin avec célérité et franchise, et apportera la lumière dans les endroits sombres. Son départ sera soudain, mais n’arrivera pas avant qu’il ait accomplit un travail d’une certaine grandeur.
Degré de conversion.

Janduz :
« Sur un rocher fendu en deux par un coup de foudre, un homme porte un autre homme sur son dos. »

Symbole Sabian :
« Un drapeau se transforme en aigle.
Processus de réalisation spirituelle à mesure que l’on progresse des normes extérieures aux normes intérieures. Renaissance ou rébellion contre la corvée.

Kozminsky :
« Un grand bouclier militaire brillant posé sur une montagne, d’où jaillissent des rayons reflétant une lumière brillante. »
Indique une personne à l’énergie puissante et une détermination ferme qui, en seconde période de vie atteint la récompense de ses travaux et la satisfaction de ses ambitions. Le natif s’attire alors la renommée, l’attirant à lui comme l’aimant attire l’acier. De sa sagesse sortent des rayons qui éblouissent les hommes par leur éclat.
Degré de réputation.

Degré 10 du Verseau (9 à 10)

Calendrier Thébaïque :
Un homme sans tête. »
Impuissance.

Volasfera :
« Une tête et une main séparées d’un corps. »
Désigne celui qui manque de coordination dans la pensée et l’action, et qui peut éventuellement être susceptible de paralysie ou d’affections similaires du corps par la blessure et la section des nerfs. Peut-être le natif sera-t-il séparé de sa famille et privé de conseils et de subsistance à un jeune âge. Il n’apprendra que par de grandes afflictions, et beaucoup de souffrances, comment coordonner sa pensée et l’action. Une fois débarrassée des projets inutiles, des actions irresponsables et insensées, sa vie pourra être mise au service de l’humanité.
Degré de rejet.

Janduz :
« Un homme marche normalement bien que sa tête et une de ses mains semblent séparées de son corps. »

Symbole Sabian :
« Une popularité qui s’avère éphémère. »
Capacité à s’élever au-dessus des vicissitudes de la fortune passagère. Fidélité à soi. La nécessité de traiter les êtres humains comme des personnes plutôt que comme des écrans sur lesquels on projette son rêve et son idéal.

Kozminsky :
« Une femme, aveugle et enchaînée, dans une pièce magnifique et brillamment éclairée. »
Indique une personne destinée au sens le plus fort du terme. Si Vénus est affligée dans l’horoscope, le natif sera susceptible de souffrir d’un excès de nourriture ou d’un trouble indiqué par la position de Vénus dans le thème natal. Il peut faire des choses qu’il regrettera et qui le feront souffrir. Il doit se reprendre en main comme un cavalier le fait avec un cheval agité. Qu’il apprenne à ouvrir les yeux et à briser ses chaînes, et il connaîtra la beauté qui l’entoure.
Degré d’étroitesse.

Degré 11 du Verseau (10 à 11)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme armé, sans tête. »
Énergie sans prévoyance.

Volasfera :
« Deux taureaux se battant au bord d’un précipice. »
Nature qui possède plus de force et d’énergie que de pouvoir de direction et de maîtrise de soi, et qui, par conséquent se heurtera continuellement à des dangers qui lui seront totalement imprévus quoique assez évident pour les autres. Le natif s’appuiera sur sa force et son empressement à surmonter ses ennemis, mais on lui montrera qu’il y a rien d’aussi insignifiant que la force d’un homme. Puisqu’il ne peut vaincre la nature, qu’il apprenne à utiliser ses forces avec discrétion et modération ou il sera continuellement blessé, et des dangers invisibles se cacheront dans l’heure qui suit l’exultation comme des serpents sous les fleurs.
Degré de force.

Janduz :
« Deux cavaliers armés montent leurs chevaux avec assurance, tandis que deux autres s’affrontent. »

Symbole Sabian :
« Pendant une heure silencieuse, un homme reçoit une nouvelle inspiration qui peut changer sa vie. »
Le pouvoir créateur chez l’homme. La nécessité de s’appuyer sur l’inspiration et les conseils intérieurs au début de nouveaux développements. »

Kozminsky :
« Des fleurs enroulées autour d’un sceptre. »
Désigne un esprit doué et des qualités exceptionnelles, un chanteur de chansons et un porteur de lumière, dont les œuvres lui valent respect et dignité, et dont le nom restera longtemps après que sa forme ait quitté la terre. De belles pensées s’accrocheront à lui comme le lierre s’accroche au jardin, et des esprits agréables viendront à lui comme les fleurs qui enlacent le sceptre.
Degré de bon goût.

Degré 12 du Verseau (11 à 12)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme armé frappant un roi. »
Élévation.

Volasfera :
« Un lion en furie contre les barreaux de sa cage. »
Nature possédant une force considérable et une dignité naturelle, mais malheureuse et en danger d’être emportée par ses passions et son amour de la liberté. Aussi difficile que cela puisse être de forcer son esprit à la soumission, le natif fera bien d’apprendre le plus tôt possible que ses pairs et supérieurs sont tout aussi jaloux que lui de leurs droits et privilèges respectifs. A un certain moment de sa vie, il sera la victime d’une nature supérieure à la sienne, et il subira ainsi des restrictions de liberté. Laissez-le s’adapter à son environnement, sinon il subira le dur destin de ceux qui sont nés avec l’esprit libre mais dans les liens de la nécessité.
Degré de restriction.

Janduz :
« Deux taureaux s’affrontent au bord d’un précipice. »

Symbole Sabian :
« Des personnes sur un vaste escalier, qui montent graduellement vers le haut.
Points de pause et de transition, où l’âme peut évaluer ses progrès. Effort gradué. Nécessité de se séparer du passé.

Kozminsky :
« Une belle femme s’occupant d’une colombe à l’aile blessée. Sur une table un manuscrit, un paquet de lettres et un livre ouvert. »
Dénote une personne sympathique et sensible qui pense profondément parce qu’elle ressent profondément, et dont les idées, entièrement utilitaires, trouvent l’acceptation facile de la majorité. Il lance des réformes bénéfiques, et s’efforcera toujours de panser les blessures des autres et d’indiquer une voie à suivre. Il est le symbole de la Réforme.
Degré de réforme.

Degré 13 du Verseau (12 à 13)

Calendrier Thébaïque :
« Troupe de cavaliers armés. »
Caractère enclin aux violences, fortune dans la profession des armes.

Volasfera :
« un cavalier entièrement armé. »
Nature agressive et militante, qui tout en étant extérieurement prudente et douce dans ses manières, est toujours consciente de ses propres intérêts et sur la défensive. Le natif se mettra en danger par l’attitude agressive qu’il affichera à l’égard de ses camarades, et malgré qu’il soit bien pourvu par la Nature pour parer à tous les problèmes, il ne sera jamais autant en sécurité que lorsqu’il observe le respect des autres. Il fera preuve d’une nature vigilante et alerte, au pouvoir d’autodéfense, et sera remarquable pour sa capacité à exercer soit dans le monde militaire soit dans celui de la polémique.
Degré d’affirmation.

Janduz :
« Un lion furieux se débat contre les barreaux de sa cage. »

Symbole Sabian :
« Un baromètre. »
Poste d’observation de la conscience d’où la vie peut être observée et mesurée en paix. Retraite intérieure d’une âme en quête de vérité. La capacité de découvrir des faits naturels de base qui nous permettent de planifier nos actions.

Kozminsky :
« Une figure voilée, assise sur un rocher, montrant du doigt un œil humain rayonnant dans l’air. »
Indique une personne dotée d’une compréhension occulte et d’une nature profonde et sensible qui se trouve souvent seule ou à l’écart des milieux animés. Où qu’il soit, le natif ne peut jamais se sentir vraiment seul, car un pouvoir de voyance lui est conféré qui lui permet de voir le vrai, le beau et le sublime sous une forme inconnue des masses humaines. Son œil est l’œil qui voit.
Degré de discernement.

Degré 14 du Verseau (13 à 14)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme tenant en main un de ses pieds coupé. »
Avenir brisé par une catastrophe.

Volasfera :
« Un pont brisé enjambant un fleuve rapide. »
C’est le degré de celui dont la vie sera assaillie par des dangers imprévisibles, et qui devrait donc avancer prudemment et avec beaucoup de circonspection dans les sentiers étroits de la compétition. Au milieu de sa vie, il y aura une grande catastrophe, par laquelle le natif perdra soit l’usage d’un membre, ou subira un effondrement total de ses affaires. Il sera alors en danger de liquidation et pourra être impliqué dans de graves ennuis. Dès son plus jeune âge, il devra être autonome, et alors même qu’il sera certainement d’un service considérable aux autres, et peut-être même l’auteur de nombreux et sages conseils, il aura lui-même besoin d’aide et de subsistance avant que ses jours soient à moitié terminés. Son avenir par la suite est à la merci du Ciel.
Degré d’effondrement.

Janduz :
« Un homme se tient devant un pont brisé et un torrent déchaîné. »

Symbole Sabian :
Un train entrant dans un tunnel. »
Le chemin intérieur vers le succès extérieur. La capacité de raccourcir le processus d’évolution naturelle par l’exercice de la volonté, la capacité mentale et l’autodiscipline physique.

Kozminsky :
« Un homme écrit, une plume d’oie dans chaque main, avec devant lui une lampe à huile vacillante. Son visage trahit l’anxiété. »
Indique quelqu’un qui s’efforce de faire plus qu’il ne peut accomplir, et qui, tout en pensant accomplir beaucoup, fait peu. Il peut être double ou avoir deux philosophies qui se manifestent en même temps. La vie est agitée, anxieuse, et une main menaçante plane sur elle. La paix vient de la culture de ce qui est supérieur et du rejet de ce qui est inférieur.
Degré de difficultés.

Degré 15 du Verseau (14 à 15)

Calendrier Thébaïque :
« Deux hommes montés sur une licorne. »
Caractère agressif.

Volasfera :
« Un navire toutes voiles dehors sur une mer ensoleillée. »
C’est le degré de celui qui possède un esprit entreprenant et quelque peu aventureux, qui le conduira à s’associer avec d’autres personnes de pays étranger. Le natif montre un esprit conventionnel et cosmopolite, polyvalent, ambitieux et bienveillant, et une nature sympathique. S’il devait être amené à quitter son pays, ce serait pour nouer des alliances profitables aux autres et à lui-même. S’il devait suivre une vie de commerce, il sera fortuné. Mais quelque soit sa vocation, il prospèrera et gagnera une position d’aisance et de distinction.
Degré d’opulence.

Janduz :
« Un forgeron sort de sa forge tenant une torche qui brûle d’une grande flamme. »

Symbole Sabian :
« Deux tourtereaux assis sur une clôture et chantant joyeusement. »
Contagion du bonheur dans les associations humaines. La bénédiction accordée aux réalisations personnelles par les personnes spirituellement accomplies.

Kozminsky :
« Une femme assise sur une ancre, un gouvernail à la main et un livre ouvert à ses pieds. »
Désigne une personne qui est guidée à travers les nombreuses complexités de la vie par une foi qui ne peut être ébranlée, étant née d’une philosophie ou d’une compréhension qui s’ancre profondément dans une nature réceptive. L’esprit est large et étendu dans ses sympathies, et le natif ressent et connaît la réalité de la voie immortelle, même s’il n’est pas capable de l’exprimer par de simples mots.
Degré d’orientation.

Degré 16 du Verseau (15 à 16)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme tenant une torche. »
Acquisition de biens dans les professions qui emploient le feu.

Volasfera :
« Une forge de forgeron et des soufflets. »
Ce degré est lié à celui qui montrera une aspiration considérable dans les choses d’ordre spirituel et jouera un rôle déterminant dans l’éveil de l’homme au supranormal, en attisant l’étincelle de la foi intelligente dans une flamme de conviction et de désir dévorant. Sa profession sera liée aux arts utiles, et bien que simple et dépourvue d’ostentation, elle sera néanmoins d’un singulier service à l’humanité.
Degré d’inspiration.

Janduz :
« Une barque s’élance à toute allure vers le soleil se levant à l’horizon alors qu’elle est sur le rivage, deux hommes chevauchant une licorne et un dragon de mer regardent. »

Symbole Sabian :
« Un grand homme d’affaires à son bureau. »
Le contrôle central des opérations nécessaires dans toute entreprise organisée. La capacité d’organiser les nombreux aspects d’une entreprise impliquant un grand groupe d’êtres humains. La gestion.

Kozminsky :
« Un navire flottant rapidement au vent avec les mâts nus. La mer, noire et furieuse, est éclairée par un rayon de lune qui brille à travers une brèche dans les lourds nuages. »
Désigne une personne d’une nature spirituelle confiante qui connaîtra des épreuves menaçantes et amères dans la vie, et qui sera souvent poussée par la tempête et retenue par des circonstances difficiles. De temps en temps, il y aura des pauses dans les tempêtes de la vie qui apporteront un soulagement, si petit soit-il. Mais il doit aller de l’avant ; son chemin est difficile et la nuit est sombre, mais au matin, la lumière viendra.
Degré d’expérience.

Degré 17 du Verseau (16 à 17)

Calendrier Thébaïque :
« Une femme malade, étendue sur un lit. »
Infirmités.

Volasfera :
« Un homme malade allongé sur un lit. »
Esprit incompétent, d’une nature indolente ou perverse, et d’une fortune entièrement dépendante du bon vouloir des autres. Ce degré désigne celui qui ne manifestera que peu d’intérêt pour les réalisations de ses semblables, dont l’esprit sera étroit et déformé par l’égoïsme et l’indulgence, et dont le corps deviendra flasque et sans nerfs à défaut d’utilisation et d’exercice adequat. Dans des circonstances plus « chanceuses », ce degré peut représenter seulement une maladie physique nécessitant un repos constant. Dans le pire des cas, il désigne l’imbécilité.
Degré d’apathie.

Janduz :
« Un homme est allongé sur un lit de repos devant sa maison sous le regard inquiet d’un jeune garçon. Dans le champ voisin, les ouvriers vaquent à leurs occupations. »

Symbole Sabian :
« Un chien de garde qui monte la garde, protégeant son maître et ses biens. »
Des facultés protectrices naissantes chez tous les hommes à mesure qu’ils s’adaptent à de nouvelles conditions. Organisation compétente des affaires. Le développement de la capacité à se protéger et à sauvegarder ses droits individuels sous des pressions sociales complexes.

Kozminsky :
« Un crabe sur un triangle inversé, au-dessus duquel se trouvent deux mains qui tirent une couronne de laurier. »
Désigne une personne d’une grande persévérance qui s’accroche à ses idées avec une ténacité qui force le respect. Les choses de la terre l’inquiètent, il devra porter sa croix, et il la portera sans protester. Il ne se rend pas, quelle que soit la pression qu’on exerce sur lui. Il gagne la couronne du vainqueur malgré l’opposition.
Degré de lutte.

Degré 18 du Verseau (17 à 18)

Calendrier Thébaïque :
« Un hibou perché. »
Caractère envieux, dissimulé.

Volasfera :
« Une vieille femme assise sur un tabouret avec un manteau à capuche enveloppé étroitement autour d’elle. »
Nature déformée par des sentiments d’égoïsme et de jalousie. Le natif montrera peu ou pas d’intérêt pour le commun des mortels, et adoptera une attitude de misanthropie mélancolique, silencieuse et envieuse. Il ne peut manquer de devenir une source de haine et de méchanceté pour les autres. Enveloppé du manteau de l’égoïsme, il échouera à atteindre le bonheur et sera jaloux de celui des autres. Ainsi l’amertume et l’inimitié empoisonneront son âme, et à la fin il sera en danger d’isolement mérité, et sera séparé de ses amis et parents, laissé à lui-même avec des ressources limitées. Qu’il étudie pour préserver l’intérêt et la sympathie pour tout ce qui est humain et ainsi échapper à l’abandon du ciel et de la terre.
Degré d’isolement.

Janduz :
« Une femme se recroqueville sur son tabouret sous un arbre, dans lequel un hibou est perché. »

Symbole Sabian :
« Les motivations secrètes d’un homme sont publiquement démasquées. »
Le désir de l’introverti de se protéger du jugement social. La difficulté pour l’individu moderne de garder secret son passé privé ou ses buts. Conservation de l’expérience.

Kozminsky :
« Un lion courant dans un champ morne et stérile au bout duquel se trouve une route en forme de V. D’un côté se trouvent des chasseurs armés, de l’autre une entrée rocheuse mène à des pelouses ensoleillées. »
Indique une nature forte, capable de faire le bien ou le mal, qui, après des luttes précoces dans un environnement hostile, commence à percevoir des routes menant à un but précis. Selon les présages de l’horoscope, le chemin choisi sera fait de larmes ou de sourires. Il y aura des réalisations bénéfiques ou non, et la fin sur terre sera ainsi violente ou paisible.
Degré de doute.

Degré 19 du Verseau (18 à 19)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme décapité, portant sa tête à la main. »
Élévation.

Volasfera :
« Un bateau sur la mer auquel un homme submergé s’accroche. »
Ce degré est lié à celui qui subira certaines grandes catastrophes à un moment providentiel où un ami sera à portée de main pour le sauver du danger. Il indique également un manque de tact et de compétence susceptibles d’entrainer des revers de fortune, le natif souffrira de désastre financier et même de péril de mort. Mais un ami capable de le soutenir apparaitra alors pour l’empêcher de sombrer, ce sera une réponse à sa grande foi. La nature, bien qu’audacieuse, manque de tact et de force. Tout ses problèmes surgiront de ne pas admettre ses incompétences. Il voyagera loin.
Degré d’insécurité.

Janduz :
« Un homme se précipite pour sauver un autre homme qui s’accroche à un bateau naufragé qui coule dans la mer. »

Symbole Sabian :
« Un feu de forêt éteint par l’utilisation de l’eau, de produits chimiques et de pure énergie physique. »
Exacerbation des problèmes de la vie, qui révèle à l’homme sa véritable stature et qui l’élargit. L’habileté et le courage nécessaires pour maîtriser le potentiel destructeur des insouciantes « visites » karmiques. »

Kozminsky :
« Le soleil couchant éclaire une chute d’eau, lui donnant l’apparence d’une eau dorée. »
Désigne une personne qui emploie une méthode gracieuse pour exprimer ses pensées et qui atteindra sa place lorsque le milieu de la vie sera passé. Il accomplira beaucoup, et ses paroles résonneront de telle sorte que beaucoup s’arrêteront pour l’écouter. Ses actions sont en harmonie avec ses croyances, et son âme est sereine.
Degré de proclamation.

Degré 20 du Verseau (19 à 20)

Calendrier Thébaïque :
« Une femme décrépie, courbée sur un bâton. »
Faiblesse, impuissance.

Volasfera :
« Une grande tortue. »
Indique une personne patiente et laborieuse, disposée à la rusticité des habitudes, douée de grands pouvoirs d’endurance, d’humeur égale et satisfaite. Le natif aura toujours une position de sécurité, grâce à sa grande prescience et la providence. Il construira, par un labeur lent et patient, les moyens de sa propre sécurité et son bien-être. Sa vie est susceptible de durer extrêmement longtemps et sa vieillesse sera autonome et paisible. De nature assez solitaire et introvertie, profondément philosophe, patient et satisfait de modes de vie simples, il manifestera toujours une disposition bienveillante, et vivra assez longtemps pour jouir des fruits de ses efforts et de l’estime de ses camarades.
Degré de providence.

Janduz :
« Dans la rue, un homme montre un journal avec les Droits de l’Homme en première page. Un prêtre prêche dans une église. »

Symbole Sabian :
« Une grande colombe blanche porteuse d’un message. »
La bénédiction révélée de chaque effort par le « Saint-Esprit ». Exaltation de tous les efforts individuels. Célébrité.

Kozminsky :
« Un vieux coffre pittoresque se trouve dans une vieille salle, une grande clé sur le sol devant lui. Autour se trouvent des pièces d’armure et de vieux instruments de musique. Sur le dessus du coffre se trouve un chien endormi. »
Indique une personne de nature quelque peu conservatrice, réfléchie, studieuse et sérieuse, pour qui la formation de l’esprit passe avant tout et dont l’âme est fixée sur des œuvres culturelles. Il peut faire preuve d’un génie particulier dans certains domaines de l’art ou de la musique, ou il peut être en mesure de les faire progresser. C’est un chercheur de vérité et la clé est à portée de main pour qu’il puisse l’utiliser lorsque le gardien s’est assoupi.
Degré d’habileté.

Degré 21 du Verseau (20 à 21)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme couché à terre, sur le dos. »
Infirmités.

Volasfera :
« Un homme allongé blessé ou malade sur le sol. »
Nature vide de virilité et d’ambition, et qui, par conséquent, échoue à s’affirmer dans le combat pour la vie. Où d’autres sont dans une activité intense, le natif est allongé sans nerfs et impuissant dans un environnement qui, bien que naturel, est dépourvue de confort et ne reflète pas les arts et les sciences de l’évolution humaine. Il montrera de la déprime, de l’apathie, de l’incompétence mentale, et de la faiblesse physique, tout cela conspirera à en faire un objet de pitié pour le passant, et un fardeau pour sa famille et ses amis. Dans certains cas, ce degré peut simplement indiquer une incapacité, chez d’autres ce sera une paralysie morale.
Degré de faiblesse.

Janduz :
« Dans un désert, un chameau et une tortue progressent côte à côte. S’abaissant, le chameau permet à la tortue de grimper sur son dos. »

Symbole Sabian :
« Une femme déçue et désabusée, affrontant courageusement une vie apparemment vide. »
La capacité à faire face à des expériences émotionnellement bouleversantes dans les relations humaines avec force de caractère et intégrité personnelle. Suprématie sur l’expérience. Retraite intérieure.

Kozminsky :
« Un homme avec des chaînes aux poignets qui s’adresse à une foule de personnes. »
Désigne une personne dont la vie est consacrée à l’éradication de l’injustice et dont la défense de ce qu’elle considère comme juste lui vaut la douleur, le ridicule et la déformation. Il est limité, enchaîné, contraint, opposé et opprimé, et il sera blessé même par ceux pour qui il abandonne son confort et son aisance. Mais le sceau est apposé, et il verra l’arbre que beaucoup considéraient comme stérile porter du fruit.
Degré de l’annonciateur.

Degré 22 du Verseau (21 à 22)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme coupant avec une hache les mains et les pieds d’un autre homme. »
Instincts malfaisants et dangereux.

Volasfera :
« Un taureau enragé piétinant le corps d’un chien. »
Ce degré désigne celui dont les passions sont excessives et dont la colère peut l’entraîner à commettre des actes de violence. La nature est forte et énergique, capable de se frayer un chemin dans le monde, mais pas assez forte pour être capable de contrôler ses propres sentiments. Dans des moments passionnels, le natif est capable d’actes de brutalité et de férocité, et bien qu’il puisse remporter la victoire sur tous ses ennemis, il en restera toujours un d’insoumis. Il est essentiel que sa nature heureuse et sa carrière ne soient pas ruinées par des actions impulsives et indiscrètes.
Degré de violence.

Janduz :
« Un taureau furieux piétine un chien. Un homme examine un cadavre. »

Symbole Sabian :
« Un tapis placé sur un sol pour que les enfants puissent jouer dessus. »
La chaleur et la richesse de la vie offertes à ceux qui apprennent à vivre avec avidité. Connaissance de soi luxueuse ou appréciation de soi. Confort.

Kozminsky :
« Un certain nombre d’hommes sauvant des volumes de livres des flammes qui enveloppent le bâtiment d’une bibliothèque. »
Désigne une personne à l’esprit littéraire et scolaire pour qui la plume est vraiment « plus puissante que l’épée », et qui a tendance à produire des œuvres originales, tout en préservant soigneusement celles qui l’ont précédées. C’est également un mécène qui rachète beaucoup de livres de valeur pour l’offrir au monde. Il peut se trouver au milieu de forces contradictoires et être contraint à des actions qui peuvent être douloureuses.
Degré de conservation.

Degré 23 du Verseau (22 à 23)

Calendrier Thébaïque :
« Deux chiens courant de front. »
Activité, heureuse foi en soi-même.

Volasfera :
« Un castor au travail sur un arbre surplombant des gorges.
C’est l’indice de celui pour qui le travail sera matière à un plaisir quotidien et continuel, et dont les efforts seront soutenus avec diligence et fidélité. Le natif montrera beaucoup de capacité exécutive, une faculté constructive exceptionnelle, et d’extrêmes pouvoirs d’endurance, de sorte que son chemin vers le succès est certain. Il y a cependant le danger qu’au moment suprême où le fruit de son travail tombe à échéance, il soit englouti et perdu pour toujours. A part cela, sa position est au-delà de tout pouvoir d’agression ou de mal, ses efforts et sont énergie acharnée sont sûrs d’être reconnus. Il peut devenir un travailleur réputé ou un marchand dans le bois et le bâtiment.
Degré de travail.

Janduz :
« Un attelage de chiens tire une voiture chargée de bouteilles de lait. Au bord de la rivière, une famille de castors construisent un barrage. »

Symbole Sabian :
« Un gros ours assis et agitant toutes ses pattes. »
L’autodiscipline qui résulte d’un développement intelligent des facultés de l’individu grâce à une formation appropriée. Performance au-delà de la dotation native. Une recherche d’équilibre.

Kozminsky :
« Un musicien jouant d’un curieux instrument de type orgue. Au premier plan, une grande croix de Saint-André, dont l’une des branches est d’une substance sombre et nuageuse, l’autre blanche. »
Indique une personne dont l’ombre plane sur les débuts de sa vie, un esprit original, peu orthodoxe et artistique. Il est étrangement ému par la beauté et la grâce, mêlant la beauté des formes à l’invisibilité séduisante des sons doux. Vivant au milieu de vibrations élevées, le natif risque d’être entraîné dans le tourbillon des oppositions. Le mal croise alors le bien et le diable se débat avec l’homme.
Degré de croisement.

Degré 24 du Verseau (23 à 24)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme pleurant et s’essuyant les yeux du revers de sa main. »
Fréquentes afflictions.

Volasfera :
« Une tige recourbée portant un épi plein de maïs. »
Personne dotée de facultés et capacités mentales indiscutables, mais qui n’a pas assez de courage et de volonté pour imposer son mérite au monde. Un tel individu sera plié et brisé par les vents de l’adversité, et n’ayant qu’une faible résistance physique, il aura du mal à soutenir les plus hautes expressions de son mental face à la nécessité et à la détresse physique. Pourtant, il ne sera pas brisé sans avoir pu exprimer ses impressionnantes connaissances et être apprécié du public.
Degré de fléchissement.

Janduz :
« Un homme frêle et élégant est assis dans un arbre avec un livre ouvert à la main. Au lieu de lire, il observe un lys avec une tige fanée mais intacte. »

Symbole Sabian :
« Un homme tournant le dos à ses passions enseigne la sagesse profonde de son expérience. »
Utilisation de l’expérience et de la passion par l’intelligence qui reste non impliquée. L’utilisation constructive des expériences passées difficiles comme exemples pour ceux qui s’efforcent encore de vaincre leurs passions. Véritable détachement.

Kozminsky :
« Une femme soigneusement vêtue, la main sur une tombe, regardant avec tristesse une pierre tombale recouverte de fleurs. »
Désigne une personne raffinée obligée de faire face au chagrin. Selon le degré d’expérience à acquérir, le degré de chagrin à supporter variera. La passion n’échappe pas à ce degré, mais la passion conduit à la douleur, tandis que la soumission conduit à la maîtrise.
Degré d’hommage.

Degré 25 du Verseau (24 à 25)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme brandissant un dard. »
Inclinations malfaisantes.

Volasfera :
« Un visage sombre portant une expression d’une colère féroce, et à travers le front une bande rouge de sang. »
Nature vindicative et passionnée, presque au-delà du pouvoir de contrôle. Il y aura un certain danger de frénésie ou même une manie aiguë, à tel point qu’elle justifiera la détention forcée. Les pensées du natif sont vengeresses de torts héréditaires, il voit du sang partout. Sa prédisposition est dangereuse et, à moins d’être contrôlé par un pouvoir de persuasion, et de recevoir une formation intellectuelle et sociale, ce degré le conduira assurément au trouble et à la disgrâce.
Degré de malveillance.

Janduz :
« Un homme furieux brandit un poignard. Derrière lui, il y a un bâtiment austère avec des barreaux aux fenêtres. Une main maintient la porte principale entrouverte. »

Symbole Sabian :
« Un papillon avec l’aile droite plus parfaitement formée. »
Avancée nécessaire de la volonté sur les éléments réflexes. Approche volontaire des problèmes de l’être. La capacité à développer l’aspect rationnel et pleinement conscient de l’esprit avant l’évolution normale.

Kozminsky :
« Vainqueur d’un duel avec un regard d’agonie brisant son épée sur son genou. »
Indique une personne née pour conquérir, mais dont les conquêtes matérielles lui apportent douleur et chagrin. Au fur et à mesure qu’il avance dans la vie et que le soleil de son âme jette des lumières plus brillantes devant lui, il se rendra compte de l’inutilité de l’agression et de la grandeur d’un mot prononcé avec gentillesse plutôt qu’avec colère, de la douceur d’un visage aimable plutôt que d’un visage rendu hideux par le poison de la haine. Alors il brisera son épée.
Degré de réaction.

Degré 26 du Verseau (25 à 26)

Calendrier Thébaïque :
« Une cascade tombant d’un rocher. »
Vicissitude de fortune.

Volasfera :
« Un homme marchant les yeux bandés vers l’ouverture d’une fosse profonde.
Indique celui dont les pensées et les projets sont susceptibles de devenir chaotiques et confus, de sorte qu’on peut dire qu’il marche dans l’obscurité, et que cela peut l’entraîner dans de graves dangers. Il se fait du mal à lui-même, par ignorance ou par manque de vigilance et de réactivité à son environnement, et malgré l’aide et la main dirigeante d’un ami sage, ou l’amour suprême du Ciel, il ne peut échapper à la chute et à la ruine. Plus il s’aventure, plus le danger de chute est grand. Laissez-le apprendre à marcher avec prudence et humilité dans la simplicité, et à ne pas aspirer à marcher sur des chemins inconnus et semés d’embûches par imprudence.
Degré d’aveuglement.

Janduz :
« Un personnage entouré d’un halo de lumière marche vers un homme aux yeux bandés qui se dirige vers un gouffre. »

Symbole Sabian :
« Un garagiste teste la batterie d’une voiture avec un hydromètre. »
Aptitude à appliquer la connaissance des lois naturelles à la solution de problèmes quotidiens résultant de la vie dans notre société technologique. Efficacité mentale.

Kozminsky :
« Trois feux flamboyant au-dessus de trois collines triangulaires, une épée en forme de croix flottant dans l’air au-dessus. »
Indique une personne aux tendances mystiques et réformatrices qui peut être amenée par des forces invisibles à un certain travail sur terre, mais qui peut ne pas être consciente du rôle qu’elle est appelée à jouer. Le natif a de l’intelligence, de la force et de la bravoure, avec une forte volonté, et ce qu’on veut qu’il fasse, il le fera. Il ne doit jamais se laisser hypnotiser ou envoûter, ni céder sa volonté au pouvoir d’un autre, dans son corps ou en dehors.
Degré de service.

Degré 27 du Verseau (26 à 27)

Calendrier Thébaïque :
« Une maison entourée de palissades. »
Prudence et sûreté dans les entreprises.

Volasfera :
« Un vieux manoir entouré d’arbres dans une étendue de pâturages. »
Ce degré désigne celui qui sera bien logé, amoureux de sa maison et désireux d’acquérir un domaine, afin qu’il puisse avoir les joies ininterrompues de la vie domestique. Le natif fera ses preuves, sera un membre compétent et poli de la société, un bon patriote et fervent défenseur des traditions de son peuple. De nature franche et agréable, et de tempérament humain, il attirera facilement des amis autour de lui, et ne sera jamais aussi heureux qu’en les divertissant de manière simple et sans ostentation. Il prospérera dans le monde et sera aimé pour sa largeur d’esprit et ses marqes de sympathies.
Degré de possession.

Janduz :
« Dans un parc entouré de hautes murailles, un imposant manoir a la porte grande ouverte. »

Symbole Sabian :
« Un ancien bol de poterie rempli de violettes fraîches. »
L’importance des savoir-faire traditionnels et des valeurs artistiques profondément ancrées dans les sentiments instinctifs comme cadre de référence pour les émotions les plus authentiques de l’homme. Ajout ou engagement de valeur.

Kozminsky :
« Un homme de forte carrure enfermant des valeurs dans un grand coffre en fer dans la salle de la tourelle d’un vieux château. »
Désigne une personne énergique, forte et agressive, qui sera la gardienne de nombreuses responsabilités et qui allie la force de l’objectif à la capacité d’exécution. Il défend et attaque : il est à la fois maître et serviteur. Les erreurs sont toujours dangereuses, et ce n’est que des erreurs que naîtront les regrets.
Degré d’intendance.

Degré 28 du Verseau (27 à 28)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme buvant à une coupe. »
Instincts sensuels.

Volasfera :
« Un verre, un paquet de cartes à jouer et un dé. »
Personne dissipée, à la vie irrégulière, dont le faible pour le vin et le jeu est susceptible de la conduire à de douloureuses difficultés et de nombreux excès. Son esprit sera accro à la poursuite de la fortune par des voies douteuses, de sorte que même s’il peut réussir à s’associer à certains ayant la même propension et les mêmes habitudes, il manquera de leur confiance, et perdra également leur adhésion. Ainsi, à moins qu’il ne choisisse de suivre les voies du travail simple et patient dans les chemins ordinaires de la vie, il tombera en ruine et sera forcé de trouver des moyens de subsistance précaires.
Degré de spoliation.

Janduz :
« Un homme sirote un verre de vin près d’une table chargée de bouteilles, de cartes et de dés. »

Symbole Sabian :
« Un arbre abattu et scié pour assurer un approvisionnement en bois pour l’hiver. »
Riche contribution de la nature à tous ceux qui travaillent avec prévoyance. Préparation intelligente. Une foi calme mais puissante en la Providence.

Kozminsky :
« Une flèche au sommet d’une pyramide, à la base de laquelle se trouve un cheval avec un manuscrit dans la bouche. »
Désigne une personne née pour de grandes actions, ambitieuse et énergique. Son œuvre voyagera loin et aura un caractère fort et réformateur, qui rencontrera l’opposition habituelle à de telles œuvres au sein d’une certaine caste. Il ne doit jamais rester. Toujours avec le symbole devant les yeux, il doit poursuivre son chemin, car la victoire est certaine.
Degré de réforme.

Degré 29 du Verseau (28 à 29)

Calendrier Thébaïque :
« Un homme à cheval, brandissant un glaive. »
Caractère agressif.

Volasfera :
« Deux épées croisées surmontées d’une couronne de lauriers. »
Celui avec cette signature astrale sera remarquable par ses pouvoirs d’attaque et de défense. Le natif peut être un avocat intelligent, un brillant diplomate ou un homme d’épée. Dans le maniement des d’armes qui seront constamment à sa portée, il se montrera capable et habile à un certain degré. Il aura des pouvoirs d’exécution considérables, un discours franc et pointu, des manières incisives, et l’esprit aigu et pénétrant. Il gagnera l’honneur, et s’il doit prendre l’épée pour la défense de son pays ou la conquête d’un autre, il rencontrera distinction et honneur. Pourtant il ne détiendra que peu de biens de ce monde et devra continuellement compter sur sa capacité à se frayer un chemin à travers la vie par ses efforts constants.
Degré d’exécution.

Janduz :
« Un homme dort sur une meule de foin pendant que des paysans moissonnent un champ. »

Symbole Sabian :
« Un papillon émergeant d’une chrysalide. »
La capacité de transformer complètement le caractère de sa conscience en modifiant radicalement les schémas structurels de la vie quotidienne et les types de relations dans lesquelles on s’engage. Métamorphose.

Kozminsky :
« Un éclair fourchu entouré d’étoiles au milieu de nuages d’orage. »
Indique une personne dont l’ascension dans la vie sera soudaine et qui se maintiendra difficilement dans sa position. Le natif bénéficiera des sourires de la fortune et souffrira des froncements de sourcils de l’envie, et est destiné à lutter contre l’opposition et les conditions inharmonieuses. Qu’il étudie son horoscope et se tienne à l’écart des casseurs.
Degré de lutte.

Degré 30 du Verseau (29 à 30)

Calendrier Thébaïque :
« Un roi, couronne sur la tête, assis sur son trône. »
Succès, élévation.

Volasfera :
« Un sceptre surmonté d’une couronne. »
Désigne celui qui s’élèvera à la distinction et aux fonctions de grande puissance et rayonnement. Le natif affichera la capacité de gouverner et de diriger, et, aussi humble soit son origine, il atteindra rapidement la première position dans sa sphère et pourra tenter d’atteindre des positions encore plus hautes que beaucoup de ses prédécesseur et contemporains. Il se montre rigide d’esprit, strict, droit et inflexible dans son intégrité. Ses affections, bien que nullement chaleureuses, sont néanmoins sincères et constantes.
Degré d’autorité.

Janduz :
« Un homme portant une couronne et un manteau d’hermine marche vers le sceptre et le globe qui semblent l’attendre sur le trône. »

Symbole Sabian :
« Les champs éclairés par la lune, autrefois babyloniens, fleurissent en blanc. »
Poésie intérieure de l’être qui rafraîchit l’âme. Sentiment spirituellement nourri qui illumine le cœur. Voix du passé.

Kozminsky :
« Des rayons de lumière ondulés, en forme de grande roue, se reflétant sur le ciel bleu du soir. »
Dénote un jugement sobre et un penchant naturel pour les arts occultes. Le natif a du respect pour ce type d’apprentissage, dans lequel il est lui-même doué. Sa nature logique refuse de se laisser guider par la pensée orthodoxe ou de céder aux opinions superficielles des foules hypnotisées. En général, la vie est heureuse. Le natif est lent à se mouvoir, mais possède une sympathie abondante, que son esprit régule ou restreint. À mesure qu’il avance dans la vie terrestre, son œil psychique s’ouvre et il connaît et comprend les choses qu’il acceptait auparavant avec réserve, mais sans scrupule. C’est dans la dernière partie de sa vie que les portes de la connaissance sont ouvertes à son âme.
Degré de contrôle.


Liste des degrés symboliques